Le cannabis peut-il aider en cas de dépression?

Selon la Drug Policy Alliance, 42 % des Américains ont consommé du cannabis au moins une fois dans leur vie.

Avec ce taux, la marijuana est considérée comme la drogue illicite la plus consommée communément aux USA.

En 2004, les Nations Unies estimaient que 162 millions de gens ou 4% de la population mondiale ont utilisé de la marijuana.

Le cannabis est moins nocif que le tabac ou l’alcool. La plante était utilisée depuis les temps anciens comme chanvre, huile, à des fins médicinales, spirituelles ou récréatives et elle provient de l’Asie du Sud et centrale.

Il est classé comme dépresseur, bien que de nombreux consommateurs rapportent ses effets stimulants.

Une étude de 1999 menée par l’Institute of Medicine a déterminé moins de 10% des consommateurs de marijuana étaient dépendants l’étude a aussi trouvé:

  • Dépendance au tabac à 32%
  • Dépendance à l’alcool 15 %

Le cannabis peut être appelé une drogue d’introduction par ceux qui s’opposent à sa dépénalisation, mais de nombreuses études ont prouvé qu’il s’agissait d’une fausse hypothèse.

La majorité des gens qui consomment du cannabis le font seulement de manière occasionnelle et le listent comme la seule drogue illicite qu’ils utilisent.

Cannabis & dépression

On estime que la dépression coûte $47 milliards à l’économie américaine tant en soins de santé qu’en termes de perte de productivité. 18 millions de gens souffrent de dépression.

La maladie se transmet souvent dans les familles. Elle peut être aussi causée par:

  • → La perte d’un emploi et le stress financier
  • → La mort d’une personne aimée
  • → Une maladie chronique ou débilitante

On a démontré que le cannabis aide les personnes souffrant d’une dépression légère ou modérée, et on l’utilise parfois en combinaison avec une thérapie du comportement ou la luminothérapie.